Pocket Works

Chambre pour étudiant contre services : la nouvelle forme de colocation pour les étudiants

Le logement contre services est devenu la tendance de la colocation étudiant. Autrefois, la colocation étudiante est définie par une cohabitation entre des étudiants, mais aujourd’hui, elle est bien plus que cela. Pour les étudiants, trouver un logement moins cher est non seulement difficile, mais présente également de nombreux défis à relever. Leurs moyens financiers sont souvent très limités, c’est pourquoi la colocation étudiant contre services est actuellement privilégiée.

En quoi consiste la location contre services

La location contre services est une forme de location dont le paiement du loyer consiste à rendre des services. Les personnes âgées sont, pour la plupart du temps, les plus intéressées par ce type de colocation. Il s’agit là d’une colocation intergénérationnelle. Mais il n’est pas rare qu’une famille, disposant d’une chambre vacante, mette à profit leur espace libre en vue d’en faire une chambre pour étudiant contre services. Ce type de location permet, en effet, de trouver un peu d’aide avec la garde des enfants, le ménage, les petites courses. Pour les étudiants, une offre de location de la sorte est un moyen de se loger gratuitement.

Il est évident que la colocation contre services n’est pas tout à fait gratuite. L’étudiant rend service, mais en effet, c’est une forme de travail contre logement. Il doit s’acquitter des tâches comme convenu et respecter un minimum d’heures de travail. De ce fait, il est donc important d’établir un contrat qui régit les règles de cohabitation. Il faut d’ailleurs souligner que même si cette forme de colocation n’est pas à l’encontre de la loi, elle n’est pas encore bien encadrée sur le plan légal.

Les règles d’or sur le logement contre services

Un logement étudiant contre services ne requiert pas beaucoup de critères. Cependant, il doit quand même respecter la limite des 9m2habitables et un minimum de confort. Il n’existe pas vraiment jusqu’à ce jour une loi particulière qui encadre ce type de colocation. Il est donc important d’établir un contrat écrit en vue de définir les accords pour éviter tout malentendu. Dans un contrat locatif contre services, il est important que le locataire et le propriétaire s’accordent sur les modalités de la colocation et des services rendus, notamment sur les suivants :

  • Le début et la fin de la colocation
  • Les types de services à rendre
  • Le nombre d’heures requises
  • L’emploi du temps pour les services à rendre
  • La chambre pour étudiant à occuper
  • Les règles de vie en tant que colocataire
  • Le partage des charges locatives.

En ce qui concerne l’établissement d’un contrat, l’hébergeur peut le faire dans le cadre d’une location de type meublé. Pour mettre en place une offre équitable, il est aussi important de définir la valeur du nombre d’heures à offrir en termes de services. La totalité des heures de service effectuées chaque mois doit correspondre au montant estimatif du loyer. Par ailleurs, il est important de se renseigner sur les formalités administratives concernant la location contre services avant de mettre à profit un hébergement « gratuit », notamment sur les taxes d’habitation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *